PHOTOS DES LANDES

Rien que des photos et reportages sur les Landes

' Plus de 2000 photos HD en ligne'

Photos des Landes
 
 
Accueil
Recherches
Rubriques
Tarifs
Reportages
Photos aeriennes
Tirages - Posters
Nouvelles
Espace clients
Contact

Photos des Landes vous propose une vaste sélection de photos professionnelles pour la décoration de locaux, bureaux et habitations. Parmi les nombreux thèmes abordés : la Forêt, Sylviculture, Plages, Tourisme, Chalosse, Armagnac. Tirages sur papier, toile, contrecollées sur acrylique, alu-Dibond, avec ou sans encadrement ...

Photosdes landes

Photosdeslandes est un fond issu d’Aquitaine Banque d’Images, aujourd’hui disparue et regroupe essentiellement des photos des Landes réalisées avant 2009, année de sinistre mémoire puisque ce millésime fut marqué par la tempête Klaus.
La majorité des photos présentes dans ce fond, sont issues d’ektachromes et représente un univers forestier qui a bien changé. Ce sont des photos « vintage » qui ont le charme, la colorimétrie et le modelé des émulsions argentiques.
Néanmoins, nous n’avons pas arrêté pour autant les reportages photo, bien au contraire ils se sont intensifiés. Mais peut-être, même surement par sentimentalisme, nous avons décidé de laisser photosdeslandes.com dans son jus d’avant Klaus.
Nous tenons un fond de photos plus contemporaines à votre disposition. N’hésitez pas à demander.

TEMPETE KLAUS , Landes de Gascogne 23 janvier 2009

Extrait d'un travail de mémoire sur la tempête Klaus qui a ravagé le massif des Landes le 24 janvier 2009. Les effets associés à ce qu'il faut bien appeler un ouragan, même si si ne nous sommmes pas sous les tropiques, ont contribués à faire perdre son identité profonde à cette région de France qui était restée un peu oubliée.


Une fois les bois couchés stockés sur de grandes plateformes arrosées en permanence (vue aériennes), dites de "bois tempête" ou emportés aux quatre coins de l'Europe et même parait il en Chine (photos du chargement des containers maritimes à Callen) , c'est un insecte ravageurs : le "scolyte" ou "ips" qui s'est mis à table attaquant des arbres encore debout et fragilisés et affaiblis par la sécheresse.
Ce fut et c'est encore une véritable "double-peine" pour le massif forestier des Landes de Gascogne: Une grande majorité de pins épargnés par Klaus sont morts debout et doivent être abattus et n revoit à nouveau les grands empilements de bois en bord de route.
Là dessus, comme si le massif n'avait pas été assez marqué par les 2 tempêtes de1999 et 2009, les hommes se sont mis de la partie et la tranchée du nouvel autoroute Langon Pau en a remis un coup éventrant le massif du nord au sud - ce pour un résultat économique douteux, on attend encore le trafic annoncé et justificateur de cet imposant ouvrage. Mais c'est loin d'être fini... annoncés pour très bientôt au nom du progrés et de la croissance économique: la double saignée de la nouvelle ligne à grande vitesse qui va encore dépecer le massif, suit un site de stockage de déchets soit disant inoffensifs...
Martin avait commencé, Klaus a fini d'ouvrir la porte, la forêt des Landes rentre dans le XXIeme siècle en rattrapant le temps perdu…

Ces photos font partie d'une exposition tirée sur Alu Dibond et feront l'objet d'un livre qui sortira au second trimestre 2011. Vous pourrez le commander en vous rendant sur le site www.tempete-klaus.fr ou en contactant l'auteur.

Une déco originale et unique avec des photos inédites du département des Landes..?

Que ce soit dans le cadre de la décoration de votre environnement personnel ou professionnel, vous trouverez forcément parmi les centaines de photos de notre banque d'images de quoi décorer et personnaliser vos murs. Les agrandissements sont réalisés à l'unité sur papier photo par des laboratoires professionnels. Toutes les finitions sont possibless

QUELQUES INFORMATIONS

Avignon a piraté une photo pour en faire son logo

Rubrique : Actualités

Une belle victoire sur le Pont d'Avignon

La cour d‘appel de Nîmes a condamné la mairie d’Avignon à verser au photographe Philippe Médard la somme de 30 000 € au titre des dommages et intérets pour préjudice moral.


Google : Street View attaqué au sujet de la vie privée

Rubrique : Actualités

Les autorités de protection de la vie privée se penchent sur Google Street View. Le service, intégré à Google Maps en 2007, fait parler de lui depuis un certain temps à cause de certaines images portant atteinte à la vie privée


Fotolia et microstocks... risque juridique ?

Rubrique : Actualités

Au fil des mois, les expériences de photographes amateurs ou professionnels se succèdent chez Fotolia et les microstocks, les conflits se dessinent et nous assistons à une recrudescence de problèmes juridiques liés à l'utilisation (que l'on soit photographe ou acheteur !) des images en microstock : que ce soit le plus connu en France, Fotolia, ou le dernier venu, Pixburger, l'obscurantisme est de mise ! Petite analyse du risque que prennent les acteurs de ce "nouveau marché" de l'image...


Pourquoi les photos de "photos des landes" sont-elles marquées ?

Ces photos sont le fruit d'une activité professionnelle qui s'est étalée sur de nombreuses années et seules les photos les plus représentatives sont présentées sur ce site. Dans l'absolu, nous aurions bien aimé laisser les photos en libre accés, mais malheureusement, ce serait faire fi de la réalité économique qui veut que toute activité, même artistique, est génératrice de frais et autres charges - au demeurant fort nombreuses - Si nous le faisions, nous ne pourrions plus financer de nouvelles campagnes de prises de vues, ni assumer nos charges sociales...

Histoire de la forêt des Landes... !

Dans l’Antiquité, le pin maritime existait en bordure de l’Océan. Les Gaulois cultivaient déjà le pin. Malheureusement, la forêt fut ravagée par les Barbares et le sable de la côte n’a alors plus trouvé d’obstacle. Il s’est amoncelé et a formé une barrière à l’écoulement des eaux. Les landes étaient donc autrefois stériles et couvertes d’eaux stagnantes entretenues par les pluies d’hiver et absorbées par les chaleurs d’été. Les sols sablonneux des landes étaient alternativement séchés ou noyés. Cette circonstance les privait de toute végétation. « Ces dunes blanches » couvraient d’immenses espaces sous formes de collines arrondies, formées entièrement de sable quartzeux d’une blancheur éclatante, disposée en plusieurs chaînes parallèles au rivage de la mer et séparées entre elles par des profondes vallées appelées « lettes ». Les vents d’ouest ont continuellement poussé la couche superficielle de sable vers l’intérieur du pays. C’est ainsi que les dunes ont commencé à empiéter peu à peu sur la terre ferme, attaquant les villages, ensablant les pâtures et détournant les cours des rivières.

La transformation du désert malsain, en une contrée de France parmi les plus admirées par les touristes du monde entier, est due aux travaux persévérants de deux ingénieurs : Brémontier et Chambrelent. En 1790, l’inspecteur général des Ponts et Chaussées Nicolas Brémontier proposa d’arrêter le progrés de cet envahissement au moyen d’un système de plantations. Il démontra que les dunes pouvaient être fixées par des semis et que ce projet était réalisable, car le sable quartzeux des Landes est productif. Ce n’est qu’en 1790 que ses idées furent appliquées. Le pin maritime a été l’agent principal de cette colossale entreprise. En effet, il s’agit du seul arbre qui peut croître aisément dans un tel milieu. Ses puissantes racines ont fixé et immobilisé le sol ; ses feuilles mortes ont formé un tapis et se sont transformées peu à peu en un terreau fertile et solide.

L’ingénieur Chambrelent entreprit de remettre en valeur ces landes stériles. C’est le pin maritime qui, encore une fois, fut le moteur de cette régénération. En 1850, Chambrelent fit des expériences dans son domaine de Saint Alban (Cestas, 33) et constata que les alternatives de submersion et de sécheresse empêchaient les graines des semis forestiers de germer et les plants de se développer en été. Il montra ensuite pratiquement qu’il fallait assainir la lande, avant de l’ensemencer, pour un drainage à ciel ouvert, afin de faciliter l’écoulement des eaux. Un vaste réseau de canaux d’assainissement a assuré le libre écoulement des eaux stagnantes. En une quinzaine d’années, ce programme de restauration, qui s’étendait à plus de 600 000 hectares, fut presque complètement réalisé. Une société entière s’est alors mise en marche, confiante dans le progrès agronomique et bercée de projets de développements nouveaux.
Texte de patrice Chanrion présenté lors de l'inauguration de la plateforme de stockage des bois de tempête de la Societé BEYNEL PGS en octobre 2009 à Salles















 
Photos sur l'Aquitaine